Qui sommes-nous ?

Contexte de création de la CNFCI

Dès leur accession à l’indépendance, les Etats Africains ont accordé un intérêt particulier aux frontières de leurs territoires. A travers ces lignes de démarcation héritées de la période coloniale, les Chefs d’Etats et de Gouvernements du continent, voulaient ainsi affirmer leur souveraineté nationale. L’absence de mécanismes de prévention structurelle et de gestion de conflits transfrontaliers au niveau continental à cette époque, a contribué pour beaucoup à la survenance de nombreux conflits entre les Etats. Dans l’optique, d’apporter des réponses politiques, pacifiques et durables à ces tensions transfrontalières, et faire de ces espaces, des espaces d’intégration entre les peuples, la Commission de l'Union Africaine a lancé un Programme Frontière continental, dénommé Programme Frontière de l’Union Africaine (PFUA) adopté à Addis-Abeba en Ethiopie le 7 juin 2007par la Conférence des ministres africains. Ce nouvel organe de l’Union Africaine s’est assigné notamment pour mission de : (ii)faciliter et soutenir la délimitation et la démarcation des frontières africaines où résident des problèmes; (ii) renforcer la coopération transfrontalière et les accords transfrontaliers ; et (iii) sensibiliser les acteurs pertinents pour les questions frontalières… Le Gouvernement Ivoirien s’est donc inscrit dans cette dynamique à travers :
- La création auprès du Premier Ministre de la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) par le décret n° 2017- 462 du 12 juillet 2017.
- La nomination du secrétaire exécutif de la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire par décret n 2020-129 du 29 janvier 2020

Les missions de la CNFCI

La mission principale de la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) est d’assister le Gouvernement dans la conception, la définition et la mise en œuvre des politique et stratégie nationales de gestion des frontières ivoiriennes.
Elle est chargée notamment :

  • De faire des suggestions ou propositions au gouvernement en matière de délimitation, de matérialisation et de gestion des frontières
  • De veiller à la mise en œuvre effective des politique et stratégie nationales des frontières
  • De promouvoir la coopération transfrontalière et le développement des zones frontalières
  • De veiller à la prévention et au règlement des litiges frontaliers pouvant surgir entre la Côte d’Ivoire et les pays limitrophes et de renforcer la coopération avec les institutions et les partenaires techniques et financiers sur les problèmes liés à la gestion des frontières
  • Approuver le budget, les programmes, les plans d’actions et rapports d’activités du secrétariat exécutif.

Plus spécifiquement, il s’agit à travers les actions du Secrétariat Exécutif, l’organe d’exécution de la commission de :
1- Impulser, promouvoir et coordonner des activités de gestion intégrée des espaces frontaliers de la Côte d’Ivoire par la mise en œuvre des directives, politiques et programmes panafricains, régionaux sousrégionaux et nationaux relatifs aux frontières internationales et à la coopération transfrontalière d'initiatives étatique et locale.
2- Promouvoir la sécurité humaine et le développement harmonieux dans les espaces frontaliers.
3- Mettre en œuvre et actualiser périodiquement le Plan Stratégique de Gestion Intégrée des Frontières de la Côte d’Ivoire.
4- Préparer, élaborer et vulgariser des instruments juridiques internationaux, des textes législatifs et réglementaires ainsi que des dossiers concernant la délimitation, la démarcation et la réaffirmation des frontières .
5- Accompagner les administrations civiles, paramilitaires et militaires pour la prise en compte dans les stratégies sectorielles la résolution des questions relatives à la sauvegarde,de l'intégrité territoriale et de l'identité nationale et à l'amélioration des conditions de vie des populations vivant dans les espaces frontaliers.
6- Assurer la coordination intersectorielle, la mise en cohérence et en synergie des interventions publiques dédiées aux espaces frontaliers.
7- Initier des études et des actions de plaidoyer en faveur de la valorisation des potentialités des espaces frontaliers
8- Réaliser des infrastructures et fournir des équipements au profit des espaces frontaliers
9- Promouvoir et suivre la coopération transfrontalière comme démarche volontariste de co-développement, d'intégration régionale, de promotion de la paix et du bon voisinage avec les Etats limitrophes
10- Mobiliser des ressources pour accroître l'offre de sécurisation et l'offre de services sociaux et marchands dans les espaces frontaliers
11- Conserver et gérer des archives relatives à la délimitation, à la démarcation et au développement des espaces frontaliers
12- Elaborer et diffuser chaque année un rapport national sur l'état des frontières et des espaces frontaliers en République de Côte d’Ivoire
13- Fournir aux autorités compétentes, dans un souci de cohérence, des avis relatifs à la situation d'ensemble des frontières, des espaces frontaliers et de la coopération transfrontalière
14- Proposer les approches de gestion des différends frontaliers avec les pays limitrophes en liaison avec les structures sectorielles compétentes.

Logo CNFCI

Organisation de la CNFCI

La CNFCI se compose comme suit :

  • PRESIDENT : le Premier Ministre
  • 1er VICE-PRESIDENT : Le Ministre chargé de l'Administration du Territoire
  • 2ème VICE-PRESIDENT : Le Ministre chargé des Affaires Etrangères
  • RAPPORTEUR : Le secrétaire Exécutif, tel que visé à l'article 6
  • 26 membres issus des ministères et structures techniques nommés par arrêté n°446/PMMBPE/CAB du premier ministre en date du 25 juillet 2018.

Les secteurs d'Intervention

Les interventions de la Commission portent sur :

  • La délimitation/démarcation des frontières
  • La coopération transfrontalière et le développement des zones frontalières
  • La prévention et le règlement des conflits dans les zones frontalières
  • Le renforcement de la coopération avec les institutions et les partenaires techniques et financiers
  • Le renforcement des capacités des acteurs impliqués dans la gestion des frontières

Le rôle du secrétariat Exécutif

Le Secrétariat Exécutif de la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire a pour rôle de :

  • Coordonner les actions de l’administration, des partenaires régionaux et internationaux et des acteurs de la société civile dans l’espace frontalier en vue d’obtenir une synergie de celles-ci
  • Mutualiser les politiques et moyens dans la gestion des frontières
  • Rationnaliser l’utilisation du budget de l’Etat
  • Offrir des outils de coopération transfrontalière
  • Apporter un appui aux actions de l’état dans les zones frontalières

Les défis à relever

Plusieurs défis se présentent pour la CNFCI :

  • Réaliser à toutes les frontières les démarcations aux limites qui demeurent imprécises
  • Renforcer la coopération transfrontalière
  • Promouvoir la paix et la cohésion sociale dans les zones frontalières
  • Promouvoir un climat de confiance entre les populations et les forces de défense et de sécurité
  • Opérationnaliser les stratégies définies par le PSGIF pour le développement économique des zones frontalières